L'appréciation à sens unique

Comment ça se fait que chaque fois qu'on parle d'appropriation culturelle, la personne issus de la majorité dominante OU la personne pas opprimée par cette appropriation décide que c'est en réalité de l'appréciation.


Si tu me fais un compliment et que je te dis que ça m'insulte ... Ne vas-tu pas t'excuser au lieu d'insister sur le fait que tu as raison et que tu sais mieux que moi ce qui me dérange ?


J'ai un conseil Si tu veux faire quelque chose mais ne sais pas si c'est de l'appréciation ou de l'appropriation, ne le fais juste pas. Veux tu prendre le risque de blesser une communauté que tu aimes tant que ça ?


Je comprend que dans un monde idéal tout le monde s'inspire de tout le monde et on vit en harmonie, mais ce n'est pas le cas. Quand on parle de partage c'est un partage à sens unique. C'est un partage qui va de quelqu'un aux blancs. Ouais je l'ai encore dit.


Si on est tellement égaux que tu peux porter des dreads sans que je sois vexée, comment ça se


fait qu'on est pas assez égaux pour qu'on arrête de se faire profiler 7X plus par la police ? Si tu veux que les cultures se partagent à ton avantage et que tu es vocal à ce sujet. Pourquoi n'es tu pas aussi vocal lorsqu'il est questions de partager des droits humains avec les gens qui ne te ressemblent pas ? Si le partage est à sens unique est-ce vraiment du partage ?



Si en bout de ligne la personne qui s'approprie quelque chose est la seule à en bénéficier, ce n'est pas de l'appréciation.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 by Naïla. Proudly created with Wix.com

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Youtube